Géométrisation de l’espace, la perspective est la soumission de la ligne à l’optique ordonnée. Le dessin perspectif, détaché des méthodes utilitaristes qui imposent les règles de construction conventionnelles, libéré des considérations imitatives, ouvre la porte sur l’expérimentation des lignes-rayons s’enchevêtrant dans le champ de vision.

 Dans sa double fausseté, la perspective binoculaire est une vision partielle de l’espace tridimensionnel. Elle réduit la composition du relief et de la profondeur à des écarts latéraux entre les points correspondants dans un couple d’images.

 De ces limitations graphiques jaillissent l’improvisation du trait, les fenestrations manipulées, les réflexions et symétries, les surfaces sectionnées et percées, l’espace inexistant.

 


"Paravent", jacques Desbiens, 1995,
acrylique sur bois percé, 91.4cm X 60.8cm.


Vues sur des polyèdres


"29 points de vue X 2 sur un dodécaèdre (stéréogramme)",
Jacques Desbiens, 2009, infographie.

Cette série d’images perspectivistes fait l'amalgame de nombreux points de vue autour d’un objet. La confusion des formes superposées montre l’addition, dans une seule image, d’une succession de visions.

 

Bientôt plus…

 

Voir aussi l’expérience « Descendant l’escalier ».



Stéréoscopie au hasard


"Dessin Stéréoscopique au hasard", Jacques Desbiens, 1994,
encre sur papier. 35 X 15.5cm.

Ces stéréogrammes, dessinés à la main, produisent l’illusion d’un espace tridimensionnel sans avoir recours aux méthodes de perspective. Il s’agit simplement de déplacer latéralement, au hasard, les points correspondants dans l’image gauche ou droite, pour que les lignes et les formes adoptent des orientations variées dans l’image stéréoscopique fusionnée.

 

Bientôt plus…



"Galeries"


"Duchamp Visuel", Jacques Desbiens, 1996,
graphite sur papier, 15cm X 40cm chacune.

L’espace épurée, vide, des galeries d’art s’est immiscée dans ces expériences de structures perspectivistes linéaires. Perspectives improvisées, l’architecture et les objets y prennent forme à mesure que la construction perspectiviste s’élabore.

 

Bientôt plus…